SOLASTALGIE

Je reçois de plus en plus de patients qui souffrent de l'actualité. Certains peuvent dire que "le monde les encombre".

La pandémie mondiale du COVID-19 semble avoir bouleversé nombre de personnes.

Pour certains, cette crise a été "la goutte d'eau", qui a agit comme une crise de sens, voire une crise existentielle. Des angoisses latentes se sont trouvées au premier plan, notamment celles qui concernent la crise environnementale actuelle.

Je souhaitais alors parler de la solastalgie, qui semble concerner maintenant un bon nombre de personnes. Une aide psychologique est indiquée lorsque cette souffrance impacte la vie quotidienne. Il s'agit alors d'entamer une démarche d'acceptation, pour ensuite s'inscrire dans des actions engagées, qu'elles soient individuelles ou collectives.

La médecin Alice Desbiolles décrit la solastalgie comme « l'expression du lien qui existe entre la détresse des écosystèmes et la détresse psychologique, quand la première engendre la seconde ».

L'éco-anxiété refléterait « l'inquiétude anticipatoire que peuvent provoquer les différents scenarii établis par des scientifiques (comme ceux du GIEC) sur la viabilité de la planète dans les décennies à venir ».

  

20190723_150010_edited.jpg

La solastalgie est une forme de souffrance et de détresse psychique causée par les changements environnementaux passés, actuels et attendus, en particulier concernant le réchauffement climatique et la perte de la biodiversité.

tous liés

La solastalgie peut se manifester de différentes manières : de l'anxiété, de l'angoisse, de la colère, par une humeur dépressive, un sentiment profond d'impuissance. 

On peut distinguer la solastalgie liée à un deuil de ce qui est déjà perdu et l'éco-anxiété liée à ce qui peut arriver dans le futur. Cette éco-anxiété peut-être associée à un stress pré-traumatique (en référence au stress post-traumatique).

Selon Glaway (2019), ce concept permet de mieux comprendre les liens entre santé environnementale et santé humaine.

La solastalgie inclut la santé des écosystèmes. Il s'agit d'une vision systémique, qui prend en compte les effets cumulatifs des changements climatiques et environnementaux sur la santé mentale, émotionnelle et spirituelle.