Un "psy" ... Mais lequel ?

 

Il est important de distinguer l’ensemble des « psys » pour pouvoir choisir l'aide psychologique la plus adaptée à votre situation (psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste).

 

Bien que leurs tâches se ressemblent, ces professionnels diffèrent les uns des autres sur plusieurs points.

Le Psychologue

Le psychologue est un professionnel qui a suivi une formation universitaire de 5 années au minimum et obtenu un Master 2 professionnel (ou Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées DESS).

 

Le titre de psychologue est protégé et réglementé depuis 1985 (loi n° 85-772 du 25 juillet 1985) et l’usurpation du titre relève du code pénal.

 

Le psychologue, comme tout professionnel de santé, est tenu de faire enregistrer ses diplômes auprès de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) afin qu’un numéro ADELI lui soit attribué. Ce numéro permet à quiconque de s’assurer des qualifications de celui-ci et de pallier l’exercice illégal de la profession.

 

L’exercice de la profession de psychologue est régi par un code de déontologie adopté le 25 mars 1996 par les principales organisations professionnelles. Ce code assure le respect des droits de la personne et la préservation de sa vie privée en garantissant le secret professionnel.

La formation des psychologues est centrée sur la compréhension du fonctionnement psychique de l'être humain : ses pensées, ses émotions, ses interactions avec les autres, ses comportements, son développement cognitif et affectif, ses croyances ...

 

Comme sa formation est très variée, le psychologue peut se spécialiser : psychologie clinique, psychologie du développement, psychologie sociale, psychologie cognitive, neuropsychologie, psychologie gérontologique, psychologie de la santé, criminologie et victimologie ...

 

La mission principale du psychologue clinicien est de soulager (voire prévenir) la souffrance psychique. Un psychologue clinicien est disponible pour toute personne en souffrance, indépendamment de son âge, de son sexe, de son appartenance sociale ou culturelle.

 

Il peut cependant, s’il le veut, se spécialiser dans un domaine particulier (problèmes de couple, parentalité par exemple) ou selon une technique particulière (TCC, EMDR,...)

 

Vous pouvez consulter un psychologue dès que quelque chose vous préoccupe: le psychologue est formé pour faire le point avec vous, vous aider à définir ce que vous voulez changer et comment le faire. Il vous offrira une écoute attentive et dénuée de  jugement.

Le Psychiatre

Le psychiatre est un médecin spécialisé en santé mentale, qui peut proposer des psychothérapies. Il compte 4 années d’études universitaires en psychiatrie, en plus de 6 années de médecine générale.

 

Pour aider les patients atteints de maladie mentale, il est habilité à délivrer des médicaments. En tant que médecin, les consultations sont remboursées par la sécurité sociale.

Le Psychothérapeute

Le psychothérapeute est celui qui propose des psychothérapies. Avant 2010, n’importe qui pouvait s’autoproclamer «psychothérapeute » car ce titre n’était aucunement protégé en France.

 

Aujourd’hui seuls les psychiatres et les psychologues sont habilités à utiliser ce titre dès l'obtention de leur diplôme. Les médecins et les psychanalystes peuvent accéder au titre de psychothérapeute sous réserve d’avoir suivi une formation spécifique à la psychologie clinique et pathologique, ou de justifier d’une pratique institutionnelle psychothérapeutique depuis un certain nombre d’années.

Le Psychanalyste

Le psychanalyste est un professionnel qui pratique la psychanalyse. Pour exercer cette discipline, il convient d’avoir suivi soi-même une psychanalyse personnelle pendant plusieurs années et de compléter son analyse par une formation théorique.

 

Afin d’obtenir une certaine reconnaissance professionnelle, le psychanalyste doit faire partie d’une association psychanalytique.

 

Nombre de psychanalystes sont d’abord psychologue ou psychiatre de formation. Mais ni le titre, ni l’exercice de la psychanalyse ne sont contrôlés en France. Il s’agit donc d’être vigilant.

 

Entreprendre une cure analytique est une démarche particulière. Elle est souvent motivée par la recherche d’une connaissance approfondie de soi et requière un engagement important sur du long terme. L’analyse se fait à raison de plusieurs séances par semaine et ce, pendant plusieurs années.

 

Les séances ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale, sauf si le psychanalyste est médecin.

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon