La thérapie avec les enfants et les adolescents

Différentes situations ou différents symptômes peuvent amener un enfant et un adolescent a consulter un psychologue. (cf page : Pourquoi Consulter ?)

 

Les enfants 

J'ai pour habitude de recevoir les enfants avec leurs parents dans un premier temps. Idéalement, je préfère recevoir l'enfant accompagné de ses deux parents. Dans tous les cas, il est important de savoir que les deux parents doivent avoir donné leur accord pour une prise en charge psychothérapeutique.

 

Pendant ce premier entretien, nous parlons de la situation qui vous amène à consulter, la demande de l'enfant, la demande des parents, les attentes, et je prends connaissance de l'histoire de votre enfant. Je consacre ensuite un temps pour parler de ma pratique. Par la suite, je peux recevoir l'enfant seul, ou bien accompagné par l'un de ses parents s'il en fait la demande. Si la séparation est à travailler, nous envisageront de se voir en seul à seul, uniquement lorsque l'enfant se sentira assez sécurisé pour l'accepter.

Pour la thérapie chez les enfants, les parents sont des interlocuteurs privilégiés qui ont leur place dans cet accompagnement.

Je propose de mettre en place un carnet de liaison, avec l'accord de l'enfant, afin de noter les aspects travaillés en séance, et les tâches à faire pour la séance prochaine. Cela permet de maintenir le lien entre le thérapeute, l'enfant, et les parents.

Des temps pourront être organisés par la suite pour faire le bilan de l'avancement de la thérapie.

Je reste disponible pour tout appel ou tout échange de mails, à la condition que l'enfant soit d'accord, et informé du contenu de ces échanges.

 

J'utilise divers outils pour faciliter la parole des enfants au cours de la thérapie. Ce peut être le dessin, le jeu avec des figurines, le modelage, la lecture d'histoires en lien avec leur problématique. Je trouve également intéressant d'utiliser des cartes pour travailler sur les émotions, les besoins, les stratégies d'adaptation, la connaissance de soi.

Nous pouvons aussi utiliser le jeu de rôle pour mettre en scène et rejouer des situations à travailler du quotidien.

Ces supports peuvent aider l'enfant à mettre des mots sur ce qui ne va pas.

Je garde en tête ma grille de lecture en Thérapie Cognitive et Comportementale, et je m'inspire également de la Psychologie Positive.

Les adolescents

 

Concernant les adolescents, j'ai pour habitude de demander au jeune s'il souhaite s'entretenir tout d'abord seul, ou bien en présence de son/ses parent(s). S'il ne le souhaite pas, je respecte son choix. Afin d'inclure les parents dans le suivi, je prends un temps pour recueillir leur point de vue et leurs observations, ainsi que pour répondre à leurs questions à la fin de la première séance. Les parents peuvent sans problème me contacter entre les séances si le jeune est prévenu. Je demande systématiquement à l'adolescent s'il souhaite que je transmette ou non certaines informations, la confiance du jeune étant primordiale pour le bien mené du suivi.

Au cours du suivi, je m'adapte constamment à son niveau de compréhension. J'utilise des outils pour l'aider à s'exprimer, et pour m'aider à le comprendre. Nous pouvons faire des tableaux, des dessins ou des schémas en séance pour travailler sur sa problématique. Des jeux de rôle peuvent être pertinents également. Un travail sur les besoins et les valeurs (avec l'aide de cartes) peut être intéressant dans la perspective de l'aider à se connecter avec ce qu'il est, et la personne qu'il souhaite être.

Pour guider les parents 

En tant que parent, nous pouvons parfois être déstabilisés par le comportement ou la réaction de nos enfants. Etre parent est un métier difficile qui nécessite de se questionner en permanence sur notre manière d'être et de faire. La méthode éducative choisie peut être celle que nos propres parents avaient instauré, ou bien celle que nous choisissons d'incarner en lien avec nos valeurs et nos expériences de vie. Parfois, la communication avec son enfant est difficile, il est possible de se sentir dans l'impasse.

 

Il est possible de vous apporter un éclairage en consultation sur les cercles vicieux qui se sont mis en place au sein de la famille. Que ce soit dans la relation Parents-Enfants, ou bien entre les enfants de la fratrie. Nous pourrons ensuite chercher des outils ou des stratégies pour renverser ces cercles vicieux, et les transformer en cercles vertueux

Je m'inspire des TCCE , de la psychologie positive (éducation/parentalité positive et bienveillante) et sur des méthodes de la communication non violente, en particulier celles développées par Adele FABER et Elaine MAZLISH (Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent).

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon